LES MENETRIERS

D'abord un peu d'étymologie.

1) +/- 1260: un menestrer  est un joueur d'instrument, un ménéstrel.

2) 1265: on trouve menestrier.

3) 1680: ménétrier.

Et maintenant un peu d'histoire.

En l'an de grâce 1333, au mois d'avril, le roi Philippe VI de Valois amortit une maison dans la rue Saint Martin au bénéfice des ménétriers demeurant à Paris . Les ménétriers avaient décidé de fonder une chapellenie et d'y construire une église en l'honneur de Saint Julien du Mans et de Saint Genêt(patron des comédiens). La constitution de la confrérie date de l'an 1321.  Jacques Gare de Pistoye et Huet la Guette - deux ménétriers - avaient fondé un hospice avec une chapelle dans cette maison peu de temps auparavant.

La petite église s'appela " Saint-Julien-des-Ménétriers". Par la suite, la communauté des maîtres à danser se fixe aussi à Saint Julien -avec une tribune spéciale dans la chapelle - et c'est dans cet endroit que se rendaient les gens qui voulaient louer les services des musiciens, des jongleurs batteleurs et autres comédiens.

Tout se passait très bien jusqu'au jour où la confrérie fut accusée de couvrir de ses privilèges des vagabonds, des filles perdues et de voleurs.

A la suite de cela, la confrérie fut surveillée de près.

Après bien des tribulations, la Confrérie des Ménétriers, comme toutes les confréries d'ailleurs, fut dissoute en 1776.

L'église de Saint Julien des Ménétriers fut démolie à la révolution.

EgliseStJudeM_n_tr02

Voici une carte postale et une reproduction d'un ancien document représantant l'Eglise de Saint Julien des Ménétriers.

Eglise_St_Ju_des_m_n_